Bambino

Musique: Giuseppe Fanciulli - Paroles Napolitaines: Nicola Salerno - 1956

Les yeux battus la mine triste et les joues blêmes,
Tu ne dors plus tu n'es que l'ombre de toi-même,
Seul dans la rue tu rôdes comme une âme en peine,
Et tous les soirs sous sa fenêtre on peut te voir,

Je sais bien que tu l'adores
Et qu'elle a de jolies yeux
Mais tu es trop jeune encore
Pour jouer les amoureux

Et gratte, gratte sur ta mandoline mon petit Bambino
Ta musique est plus jolie
que tout le ciel de l'Italie
Et canta, canta de ta voix câline mon petit Bambino
Tu peux chanter tant que tu veux
Elle ne te prend pas au sérieux


Avec tes cheveux si blonds
Tu as l'air d'un chérubin
Va plutôt jouer au ballon
Comme font tous les gamins

Tu peux fumer comme un Monsieur des cigarettes
Te déhancher sur le trottoir quand tu la guettes
Tu peux pencher sur ton oreille, ta casquette
Ce n'est pas ça, qui dans son coeur, te vieillira


L'amour et la jalousie

ne sont pas des jeux d'enfant
Et tu as toute la vie

pour souffrir comme les grands

Et gratte, gratte sur ta mandoline mon petit Bambino
Ta musique est plus jolie
que tout le ciel de l'Italie
Et canta, canta de ta voix câline mon petit Bambino
Tu peux chanter tant que tu veux
Elle ne te prend pas au sérieux

Si tu as trop de tourments
ne les garde pas pour toi
Va le dire à ta maman
les mamans c'est fait pour ça

Et là, blotti dans l'ombre douce de ses bras
Pleure un bon coup et ton chagrin s'envolera